Les analphabètes, ces oubliés du numérique

Lire et Écrire pointe les difficultés majeures rencontrées par les analphabètes.

Les analphabètes, ces oubliés du numérique
©Shutterstock

La société numérique ne fait pas de cadeaux aux personnes qui ont des difficultés à lire et à écrire. Quand on sait que l'analphabétisme concerne - au moins - un adulte sur dix en Belgique, on mesure l'étendue du problème. À l'occasion de la Journée internationale de l'alphabétisation du 8 septembre, le mouvement Lire et Écrire lance sa campagne annuelle sur ces oubliés du numérique.

Les adultes en délicatesse avec les chiffres et les lettres éprouvent beaucoup de mal à remplir un formulaire en ligne, à télécharger un document, à ouvrir un courriel. Trop rebutant. Difficile de ne pas baisser les bras quand on se sent perdu. Du coup, on peut perdre le bénéfice d’une allocation sociale, ou y renoncer à son insu. Ou omettre d’inscrire son enfant à l’école. Ou être dans l’incapacité de s’inscrire à un rendez-vous médical.

La numérisation croissante

La numérisation des services publics et privés, accélérée par les effets de la crise sanitaire, a plongé une partie importante de la population dans de très grandes difficultés, souligne Lire et Écrire. Pas de banque en ligne ? On paie plus cher. Impossible d’envoyer un mail à la commune ? Pas de papier ! Pas d’accès à la plateforme vaccination ? Pas de vaccin antiCovid ! L’absence de services de première ligne correctement accessibles à tous est une difficulté majeure depuis mars 2020.