Covid et mariage ne font pas bon ménage

Il y a eu 11.000 mariages de moins en 2020. Un recul de 26 % en un an

Covid et mariage ne font pas bon ménage
©Shutterstock

La crise sanitaire a clairement eu des conséquences sur les mises en ménage. Selon des données publiées jeudi par StatBel, l’Office belge de statistique, on est même arrivé à un nombre de mariages historiquement bas en 2020, un niveau qu’on n’avait plus atteint depuis le début du XXe siècle en raison de la Première Guerre mondiale.

L’an dernier, quelque 32 779 mariages ont été célébrés, ce qui représente une diminution de 26 % par rapport à 2019. Soit 11.000 en moins! La baisse a été observée durant presque toute l’année. Parallèlement, le nombre de déclarations de cohabitations légales (36 329) est également en recul, de 11 %, par rapport à l’année précédente.

Le premier confinement, en particulier, a eu un impact évident : le nombre de mariages célébrés en avril et en mai a été divisé par trois par rapport à 2019.

Mariages plus vieux

Autre tendance observée : l’âge auquel les partenaires célibataires se marient pour la première fois continue d’augmenter, pour atteindre en moyenne 33,4 ans pour l’aîné des deux et 31,1 ans pour le cadet. En revanche, la différence d’âge entre les deux conjoints se réduit légèrement, à 2,3 ans d’écart. Au cours de l’année 2020, 87 jeunes de 18 ans ont scellé leur union et 640 personnes de plus de 60 ans se sont passé la bague au doigt.

La toute grande majorité des mariages homos (909 en 2020) ont été célébrés en Flandre : 315 entre deux femmes et 281 entre deux hommes, la Wallonie (89 et 79) et la Région de Bruxelles-Capitale (32 et 77) suivant loin derrière.