Le Comité de concertation valide l'accord de coopération sur l'élargissement du Covid Safe Ticket

Le Covid Safe Ticket (ou pass sanitaire), actuellement en vigueur pour participer à des événements de masse - comme les festivals, les concerts et l'entrée dans les stades de football -, devrait permettre à ses détenteurs d'accéder à d'autres lieux aux publics moins massifs.

Le Comité de concertation valide l'accord de coopération sur l'élargissement du Covid Safe Ticket
©BELGA

Le gouvernement fédéral et les exécutifs des entités fédérées ont validé jeudi, lors d'un comité de concertation électronique, l'accord de coopération prévoyant l'élargissement du Covid Safe Ticket, annonce le cabinet du Premier ministre Alexander De Croo.

Le texte doit encore passer par le Conseil d'État et par les parlements des différentes entités. L'objectif reste une entrée en vigueur au 1er octobre.

Le gouvernement bruxellois a lancé les préparatifs

Le gouvernement bruxellois a entamé les préparatifs à l'utilisation du Covid Safe Ticket à partir du 1er octobre dans la restauration, le secteur événementiel et les discothèques de la Région-capitale, a indiqué le ministre bruxellois de la Santé Alain Maron (Ecolo), lors d'un débat d'actualité sur la situation sanitaire en commission du parlement bruxellois.

Pour rappel, l'accord entériné le 14 juillet stipule que le CST permet de participer à des événements de masse, comme les festivals, les concerts et l'entrée dans les stades de football.

L'accord de ce jeudi devrait permettre aux détenteurs de ce pass sanitaire d'accéder à d'autres lieux aux publics moins massifs.

Concertation avec les acteurs concernés

L'exécutif bruxellois a d'ailleurs décidé de commencer la concertation avec les différents secteurs potentiellement concernés par cette modification de l’accord de coopération.

Parmi les secteurs qui ont longuement été évoqués, il y avait notamment l'Horeca. L'usage du pass dans les cafés et les restaurants ne faisait pas l'unanimité au sein de l'exécutif bruxellois.

Finalement, le gouvernement bruxellois prépare bien l'entrée en vigueur du CST à partir du 1er octobre dans l'Horeca, mais aussi les discothèques et le secteur événementiel.

Selon Alain Maron, ce n'est que si la situation sanitaire ne s'améliore pas dans les semaines à venir que le système sera installé.

Sur le même sujet