"Ces gens vivent dans un autre monde": Erika Vlieghe très remontée contre le collectif L'Abîme

Si le gouvernement bruxellois impose le pass sanitaire le 1er octobre, le collectif L'Abîme organisera des "apéros contaminants". Une annonce qui choque Erika Vlieghe.

"Ces gens vivent dans un autre monde": Erika Vlieghe très remontée contre le collectif L'Abîme
©BELGA
Ad.R.

Comme on l'expliquait ce vendredi après-midi, le collectif L'Abîme est de retour. Opposé au pass sanitaire, il prévoit d'organiser des "apéros contaminants" si le gouvernement bruxellois décide d'imposer le pass sanitaire pour accéder aux bars, restaurants, discothèques ou encore maisons de repos. Le principe de ces événements, qui auraient lieu tous les samedis, est que les participants se contaminent les uns les autres, afin d'obtenir le pass sanitaire sur base d'une immunité naturelle due à une contamination au Covid-19.

Pour l'infectiologue Erika Vlieghe, ces "apéros contaminants" sont une idée aberrante. "Ce n'est pas raisonnable. Je ne comprends pas pourquoi c'est nécessaire, étant donné les nombreux autres événements coronasafe qui peuvent être réalisés", a-t-elle réagi auprès du Het Laatste Nieuws. Elle ne mâche pas ses mots : pour elle, les membres du collectif L'Abîme "vivent clairement dans un autre monde" et ne se rendent pas compte de la "situation préoccupante" dans les hôpitaux de Bruxelles.