"C'était un tsunami": deux mois et demi après le déluge, retour à Trooz dans une rue devenue fantôme

La rue de l’Église, à Trooz, a été noyée par les pluies inédites de la mi-juillet. La maison et le cabinet médical du docteur Celestri ont été ravagés par l’eau. Le médecin généraliste retrouvera ses patients lundi. Dans son jardin.

Champignons et moisissures vérolent les murs. La maison du docteur Celestri, qui a déjà été lavée quatre ou cinq fois depuis juillet, ne sera pas habitable avant l’été 2023.
Champignons et moisissures vérolent les murs. La maison du docteur Celestri, qui a déjà été lavée quatre ou cinq fois depuis juillet, ne sera pas habitable avant l’été 2023. ©JC Guillaume
Le mercredi, le docteur Davide Celestri, 42 ans, fait des visites à domicile. Les autres jours, il reçoit ses patients à son cabinet de la rue de l'Église, à Trooz, qui est aussi son adresse privée. Le 14 juillet 2021, en début d'après-midi, il est du côté de Vaux-sous-Chèvremont, à dix minutes en voiture, sur une...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité