Les clubs sportifs devront se doter de référents éthiques

Le Parlement de la Fédération Wallonie-Bruxelles a approuvé mercredi soir un projet de décret destiné à combattre le harcèlement en milieu sportif, notamment à travers la mise en place de référents éthiques qui seront formés à cette fin.

Les clubs sportifs devront se doter de référents éthiques
©Shutterstock
Belga

Ceux-ci auront pour tâche de combattre les faits et propos racistes et de harcèlement dans les fédérations et les clubs sportifs, mais aussi d'y promouvoir la bonne gouvernance, le fair-play, l'égalité homme-femme, etc.

Le décret instaure également un "réseau éthique" composé de référents dans chacune des fédérations sportives. Chaque club devra aussi désigner un délégué "Vivons sport" pour veiller au respect de la bonne application de l'éthique sportive en son sein.

Ces délégués auront notamment pour mission de vérifier que tous les cadres administratifs et sportifs au sein des clubs seront bien en possession d'un certificat de bonne vie et mœurs de type II (prévu pour l'accompagnement et l'encadrement de mineurs d'âge).

Le texte impose aussi aux fédérations/associations sportives d'intégrer le Code d'éthique sportive dans leur règlement. Enfin, le décret prévoit la création d'un "Observatoire de l'éthique sportive".

Celui-ci aura pour mission de remettre des avis, propositions et recommandations au gouvernement et d'entretenir le dialogue avec les différents acteurs du secteur sur les questions d'éthique sportive.