Professeur de la VUB condamné à mort: ses enfants appellent à l'aide dans une lettre ouverte

Les enfants d'Ahmadreza Djalali, le professeur suédo-iranien de la VUB détenu et condamné à mort en Iran appellent à l'aide dans une lettre ouverte.

Professeur de la VUB condamné à mort: ses enfants appellent à l'aide dans une lettre ouverte
©Belga
Belga

Celle-ci a été diffusée vendredi par Amnesty International. "Cher papa, cela fait aujourd'hui 2.000 jours que tu as été injustement arrêté et nous nous languissons de ton retour", écrivent les enfants du Professeur, qui n'ont plus eu de contact avec leur père depuis novembre 2020.

"Nous n'arrêterons pas de nous battre pour ta libération. Nous continuons à appeler un maximum de gens à se rallier à notre lutte pour ta liberté. Nous n'arrêterons pas tant que tu ne seras pas rentré à la maison", assurent-ils.

Le Professeur, qui officiait comme invité à la VUB, a été arrêté en 2016 lors d'une visite de travail en Iran et accusé d'espionnage. Il a ensuite été condamné à mort en 2017 à l'issue d'un procès jugé inéquitable. Ses aveux lui ont été extorqués sous la torture, selon Amnesty International. Un avocat n'a pu lui rendre visite qu'après sept mois de détention, dont trois en isolement, rappelle l'organisation.

L'état de santé de M. Djalali se serait en outre fortement dégradé depuis son arrestation.