La Défense confirme la fermeture de casernes mais prévoit de nouvelles infrastructures

L'armée ne fermera guère de casernes au cours des prochaines années - sauf cinq installations déjà condamnées par des restructurations antérieures - mais construira de nouvelles infrastructures, dont deux "quartiers du futurs" à Charleroi à partir de 2026 et dans un lieu encore à déterminer en Flandre orientale, ont annoncé lundi les deux principaux responsables du ministère de la Défense.

Photo d'illustration
Photo d'illustration ©JEAN LUC FLEMAL

L'accord de gouvernement et la note d'orientation politique de la ministre de la Défense, Ludivine Dedonder, annonçaient déjà en octobre 2020 que des mesures seraient prises pour optimiser la répartition régionale des quartiers, afin notamment de favoriser le recrutement de jeunes militaires.

"Avec le nouveau plan de quartiers approuvé par le conseil des ministres, la Défense s'efforce désormais d'améliorer la répartition géographique et la composition de ses quartiers, avec un plus large éventail de fonctions au sein ou à proximité de ceux-ci", ont indiqué Mme Dedonder et le chef de la Défense (Chod), l'amiral Michel Hofman, dans un message Flash adressé à l'ensemble du personnel du département.

Ils confirment ainsi la fermeture complète à terme du quartier Sainte-Croix utilisé par la Marine à Bruges, vers 2025. Les militaires quitteront aussi trois casernes: le quartier 1ste wachtmeester (premier maître) Lemahieu à Ypres qui fermera ses portes en 2023 pour être cédé au War Heritage Institute (WHI, le parastatal de la Défense dédié à la conservation du patrimoine historico-militaire et à la mémoire), le quartier sous-lieutenant Heintz de Bastogne (lui aussi cédé au WHI) et la base aérienne de Coxyde, après le déménagement des quatre hélicoptères NH90 NFH (en version navale) vers Ostende "au plus tôt à partir de 2025".

Quant à la caserne de Saint-Laurent à Liège, elle sera vendue à la fin de cette année, tout en conservant une présence militaire, avec notamment le commandement militaire de province, le centre d'information de la Défense et une crèche, ont précisé Mme Dedonder et l'amiral Hofman.