Une vingtaine de migrants sauvés en mer au large de Zeebruges

Ils étaient à cinquante kilomètres des côtes belges et tentaient de rejoindre l’Angleterre.

T.G. (d’après Belga)

Cette fois-ci, le drame a été évité. Vingt-quatre migrants ont été secourus mercredi après-midi au large de Zeebruges au terme d’une opération de recherche, a fait savoir le gouverneur de la province de Flandre occidentale Carl Decaluwé (CD&V). Les migrants tentaient de gagner l’Angleterre à bord d’une petite embarcation. Lorsque les secours sont parvenus à les recueillir, cinq personnes étaient en hypothermie. L’une d’entre elles présentait des symptômes d’hypothermie sévère.

Leur embarcation dérivait au large des éoliennes Northwester 2, à une cinquantaine de kilomètres des côtes belges. Elles ont dû être arrêtées pour l’opération de sauvetage. Ce sont les migrants eux-mêmes qui ont sollicité les secours.

La Défense a déployé un hélicoptère NH90 et le navire patrouilleur Pollux pour leur venir en aide. Au final, vingt-quatre migrants ont pu être secourus. Dix-neuf d’entre eux ont été emmenés à la base navale de Zeebruges par un patrouilleur de l’armée belge. L’hélicoptère de sauvetage a emmené les cinq personnes en hypothermie au poste médical d’intervention de la base, puis à l’hôpital.

D’habitude, la traversée par camion

Le port de Zeebruges constitue une voie d’accès importante pour les migrants qui veulent se rendre en Angleterre. Ce genre d’opération de sauvetage n’est toutefois pas courante au large du port de Flandre occidentale. Les migrants tentent généralement leur chance via les camions, eux-mêmes embarqués sur des porte-containers.