Des voyageurs ayant falsifié des tests PCR risquent six mois d'emprisonnement

Le tribunal correctionnel de Bruxelles s'est penché jeudi sur une affaire impliquant deux personnes ayant tenté de voyager à l'étranger en présentant de faux tests PCR durant le printemps dernier.

Des voyageurs ayant falsifié des tests PCR risquent six mois d'emprisonnement
©BELGA
Belga

Le tribunal correctionnel de Bruxelles s'est penché jeudi sur une affaire impliquant deux personnes ayant tenté de voyager à l'étranger en présentant de faux tests PCR durant le printemps dernier. Les deux ont été interpellés à l'aéroport de Bruxelles et risquent désormais une peine d'emprisonnement de six mois ainsi qu'une amende de 1.600 euros. Dans les deux cas, la compagnie aérienne a alerté la police de l'aéroport quand elle a rencontré des problèmes avec les documents présentés par les deux voyageurs. Après les recherches menées par la police, il est rapidement apparu que les documents présentés étaient falsifiés.

Le premier cas concerne un homme ayant présenté un document, sur lequel la date avait été modifiée. Selon ses propres dires, il avait passé quelques mois auparavant un test PCR négatif mais avait ensuite rencontré tellement d'ennuis administratifs qu'il avait finalement décidé d'utiliser un faux document. Le parquet de Hal-Vilvorde lui avait proposé une transaction pénale de 750 euros, qu'il a refusée. Il a donc finalement été cité à comparaître devant le tribunal.

Pour le deuxième cas, il s'agit d'une femme qui avait falsifié le nom et la date de son test. Elle a aussi eu l'opportunité de régler une transaction pénale de 750 euros, qu'elle a également refusée.

Aucun des deux prévenus ne s'est présenté devant le tribunal jeudi. Ils risquent donc d'être jugés par défaut. Les jugements seront rendus le 25 novembre prochain.

Sur le même sujet