Les enfants qui participent à des stages ou camps sont invités à s'auto-tester avant le départ

Comme dans le reste de la société, les cas relevés à l’école ont continué à grimper.

Les enfants qui participent à des stages ou camps sont invités à s'auto-tester avant le départ
©Shutterstock

Le relevé publié ce vendredi par l’ONE (Office de la naissance et de l’enfance) des cas rapportés par les équipes de PSE (Promotion de la santé à l’école) pendant la semaine du 18 au 24 octobre affiche 2 822 nouvelles contaminations (0,27% des élèves). On était à 1 953 la semaine précédente.

L’augmentation des cas est forte en primaire, où l’on est passé de 947 à 1 455 porteurs du virus (pas forcément malades), ainsi qu’en secondaire avec 877 élèves positifs (contre 620).

Les chiffres du tableau des nouveaux contacts à haut risque en raison d’un contact à l’école s’envolent. En une semaine, on est passé de 4 282 élèves et 1 712 membres du personnel concernés à, respectivement, 7 388 et 2 375.

Plus d’un instituteur sur dix est absent

Cela ne va pas sans difficultés dans les écoles, comme le montre le décompte des absences dans l’enseignement catholique, tous motifs confondus, en date du 26 octobre. Le fondamental (maternel et primaire) signe la plus forte progression avec plus d’un élève et plus d’un prof sur dix qui manquent en moyenne (ci-dessous).

On a parfois vu un congé scolaire aider à ralentir la contamination. Mais, cette fois, les activités tournent à fond. Les porte-parole interfédéraux Covid ne s’attendent donc pas à ce que ce soit le cas. Yves Van Laethem et Steven Van Gucht conseillent d’ailleurs aux enfants dont la vie sociale sera active, cette semaine, d’utiliser les autotests pour éviter de nouveaux clusters

Les enfants qui participent à des stages ou camps sont invités à s'auto-tester avant le départ
©IPM

Sur le même sujet