Soyez prudents ce week-end: les accidents avec des enfants augmentent fortement lors de la fête d'Halloween

Pour que la fête ne vire pas au cauchemar, l'Institut Vias a édicté toute une série de conseils à destination des parents et automobilistes

Soyez prudents ce week-end: les accidents avec des enfants augmentent fortement lors de la fête d'Halloween
©Shutterstock
Y. N.

Arrivées chez nous en droite ligne des Etats-Unis dans les années 90, les festivités d'Halloween ont pris ces dernières années une place particulièrement importante dans notre folklore. Au point que les marques développent chaque année une imagination débordante pour imaginer un packaging qui vous fera craquer. Et vous faire payer plus cher un produit identique à celui présenté dans son emballage traditionnel.

Mais si elle est considérée par beaucoup comme une fête essentiellement commerciale, elle procure aussi énormément de joie à nos monstres en culottes courtes bien heureux de pouvoir se déguiser et d'aller réclamer bonbons et friandises à coups de sonnettes.

Mais pour que la soirée monstre ne vire pas au cauchemar, il y a lieu de prendre des précautions au moment de la tournée dans le voisinage. Chaque année lors des festivités d'Halloween, le nombre d'accidents impliquant de jeunes piétons augmente de près de 100 % par rapport à un jour classique. Le 31 décembre, la part des piétons de 3 à 14 ans impliqués dans un accident concerne 25 % de tous les 3 à 14 ans blessés, congre 15 à 18% les jours précédent les festivités d'Halloween, selon les statistiques de Vias sur les dix dernières années.

En cause : un manque de visibilité résultant de l'obscurité de la saison, du récent changement d'heure (il fait noir plus tôt), de l'habillement des enfants (souvent en couleurs sombres pour mieux faire peur) et d'une excitation qui pousse parfois les enfants à traverser la rue sans regarder si un véhicule arrive.

Pour éviter que la fête vire au drame, l'Institut Vias a donc édicté quelques conseils.

D'abord à l'attention des parents. "Halloween est une fête et les enfants sont dans un contexte de jeu, explique Vias. Ils peuvent donc facilement oublier les règles de sécurité, d'autant plus s'ils sont en groupe. Mieux vaut donc leur rappeler les conseils de prudence avant le départ, en particulier la nécessité de toujours s'arrêter avant de traverser. L'idéal reste de visiter un côté de la rue d'abord et l'autre ensuite afin que les enfants ne zigzaguent pas d'un côté à l'autre."

Vias invite également les parents, si possible vêtus de gilets réfléchissants, à accompagner les enfants de moins de 10 ans. "Il faut leur rappeler qu'il est important de rester sur le trottoir pour passer d'une maison à l'autre. S'il n'y a pas de trottoir, ils doivent marcher du côté gauche de la route pour voir arriver les voitures. Il faut aussi intégrer à leur costume au moins un élément réfléchissant (brassard, bandes réfléchissantes ou autres) et les munir d'une lampe de poche qui leur permettra d'être plus visibles quand ils circulent en rue."

Enfin, Vias conseille d'opter davantage pour le maquillage que pour le masque, ce dernier pouvant gêner la vision de l'enfant, qui pourrait ne pas voir les voitures débouler.

Côté automobilistes, Vias conseille de rouler plus lentement dans les quartiers résidentiels et de sortir prudemment de leurs allées de garage ou parking, les enfants pouvant courir sur les trottoirs.