L’usage du Covid Safe Ticket se généralise dans le pays, Bruxelles passe au contrôle

Le pass est appliqué sur tout le territoire, avec des règles variables selon les Régions.

L’usage du Covid Safe Ticket se généralise dans le pays, Bruxelles passe au contrôle
©BELGA

L’usage élargi du Covid Safe Ticket (CST), est d’application sur l’ensemble du territoire belge depuis ce 1er novembre. Le pass sanitaire est délivré aux personnes qui sont totalement vaccinées et à celles qui peuvent prouver qu’elles sont négatives ou guéries du Covid.

Depuis lundi, le CST est requis pour assister à des événements organisés à l’intérieur à partir de 200 personnes et à l’extérieur à partir de 400 personnes. Auparavant, les seuils étaient fixés à 500 individus pour les événements intérieurs et 750 pour ceux à l’extérieur. Par contre, prendre les transports publics, aller à l’école ou se rendre au travail, fréquenter les magasins, centres commerciaux et services publics ne nécessite pas de CST, les manifestations autorisées par les autorités locales non plus.

À côté de ces règles communes pour tout le pays, quelques nuances subsistent entre la Flandre, la Wallonie et Bruxelles.

En Flandre, pas de CST généralisé

Dans le nord du pays, l’usage du pass sanitaire est une nouveauté puisqu’il est appliqué depuis ce lundi. Mais le CST n’est pas requis aux mêmes endroits qu’à Bruxelles ou en Wallonie. En effet, le pass n’est pas obligatoire pour entrer au cinéma, au théâtre ou dans un centre sportif. Mais impossible de prendre un verre ou de manger dans un établissement Horeca sans CST. Le pass est également réclamé, depuis ce lundi, dans les salles de sport.

Les établissements de santé exigent aussi le CST aux visiteurs depuis ce lundi, à partir de l’âge de 12 ans et deux mois, étant donné qu’avant son 12e anniversaire, un enfant n’a pas la possibilité de se faire vacciner.

Ceux qui se feront contrôler sans CST peuvent, déjà depuis ce lundi, recevoir une amende de 500 euros. Le responsable des lieux qui devait contrôler votre pass sanitaire risque, lui, une amende de 2 500 euros.

Le pass presque partout en Wallonie

Dans le sud du pays, le Covid Safe Ticket fait également son apparition de façon élargie depuis ce 1er novembre.

Le CST est obligatoire pour les établissements Horeca, le théâtre, le cinéma et les salles de sport. Le gouvernement wallon a également décidé d’étendre le recours au CST à l’intérieur des centres sportifs ainsi que lors des foires commerciales et congrès si elles rassemblent plus de 50 personnes en intérieur et 200 en extérieur. Le pass est aussi obligatoire pour les salles de fêtes et spectacles tout comme pour les visiteurs des hôpitaux et des maisons de repos.

Enfin, tout comme la Flandre, la Wallonie n’a pas instauré de "période de tolérance". Par conséquent, les contrôles (et les amendes en cas de non-respect) sont possibles depuis ce lundi.

À Bruxelles, les contrôles démarrent

La période de tolérance en vigueur en région bruxelloise, elle, est terminée. Le CST, d’application dans la capitale depuis le 15 octobre, ne faisait pas l’objet de mesures de contrôle poussées jusqu’à présent. Mais depuis ce lundi, la police et l’inspection économique veillent au bon usage du pass dans les établissements où il est requis.

Interrogée par La Libre sur les capacités policières en la matière, la ministre de l'Intérieur, Annelies Verlinden (CD&V), a concédé que la police ne contrôlera pas massivement. Mais des contrôles aléatoires seront malgré tout opérés et celui qui est pris sans CST risque une amende de 500 euros.

Sur le même sujet