"Si on demande aux victimes d'agressions sexuelles comment elles étaient vêtues, ce n'est pas pour les juger"

Les témoignages montrent que les victimes d'agressions sexuelles sont parfois mal reçues par la police. Ou maladroitement. Dans la zone de Bruxelles-Capitale Ixelles, 70 agents ont suivi une formation pour les prendre en charge.Visite de la section Eva.

Police Bruxelles. Zone de Police Ville de Bruxelles. Rue du Marché au charbon, 30.
©Bauweraerts
Devant l’"Amigo", petit nom ironique donné au commissariat de quartier du centre de Bruxelles (il est copié de l’hôtel de luxe situé en face), deux policiers en uniforme filtrent les...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité

Sur le même sujet