64% des personnes hospitalisées sont vaccinées, pourtant le vaccin fonctionne

Ce vendredi le commissaire corona Pedro Facon a donné des précisions sur l'effet de la vaccination en Belgique.

La rédaction

Quels sont les effets de la vaccination sur les contaminations au Covid-19, les hospitalisations et le nombre de patients en soins intensifs ? Lors d'une longue conférence de presse, Pedro Facon et Steven Van Gucht ont détaillé les derniers chiffres publiés par Sciensano.

Vaccinations et contaminations

Pour les 18 à 64 ans, les non-vaccinés sont deux fois plus infectés par le virus. "Il y a donc un effet clair et net de la vaccination", a souligné Perdo Facon. Chez les 12 à 17 ans, la différence est encore plus importante. "On constate qu'on a beaucoup moins de problèmes dans l'enseignement secondaire que dans l'enseignement primaire où il n'y a pas de vaccination", a continué le commissaire corona.

64% des personnes hospitalisées sont vaccinées, pourtant le vaccin fonctionne
©commissariat.fed.be

Vaccination et hospitalisations

Pedro Facon s'est ensuite focalisé sur les hospitalisations. Selon les chiffres donnés ce vendredi matin par Sciensano, 64% des nouveaux hospitalisés entre le 21 octobre et le 3 novembre étaient vaccinés.

Malgré ce pourcentage élevé, les données de Sciensano prouvent l'efficacité vaccinale."Les chiffres parlent d'eux-mêmes. Pour les 18 à 64 ans, il y a jusqu'à 9 fois moins d'hospitalisations chez les personnes vaccinées. Pour les 65 à 84 ans, il a eu jusqu'à trois fois moins d'hospitalisations chez les personnes vaccinées. Au-delà de 85 ans, les observations vont dans le même sens, mais sont moins importantes", a-t-il observé.

64% des personnes hospitalisées sont vaccinées, pourtant le vaccin fonctionne
©commissariat.fed.be

La couverture vaccinale de la population est, elle, de 74,4%.

Parmi ces personnes, on retrouve donc 36% de personnes non-vaccinées ou partiellement vaccinées, alors que les non vaccinés représentent 25,6% de la population.

"Cela démontre que le vaccin protège, et qu'il protège surtout contre les formes les plus graves de la maladie", a estimé le commissaire.

Par tranche d'âge, et toujours sur base des données recueillies entre le 21 octobre et le 3 novembre, soit 2023 nouvelles hospitalisations, Sciensano indique que :

  • Pour les 18 à 44 ans: 33% des personnes hospitalisées sont vaccinées, 67% ne le sont pas.
  • Pour les 45 à 65 ans: 44% des personnes hospitalisées sont vaccinées, 56% ne le sont pas.
  • Pour les plus de 65 ans: 82 % des personnes hospitalisées sont vaccinées, 18 % ne le sont pas.

Ces chiffres montrent deux choses. Premièrement, que l'état de santé et l'âge sont des variables clés pour comprendre les risques liés au Covid-19. Le vaccin protège moins bien les personnes âgées de plus de 65 ans. Mais dans les autres tranches d'âge, le risque d'infection est nettement moindre pour les personnes vaccinées. Deuxièmement, que la couverture vaccinale est plus élevée dans les groupes d'âge supérieurs.

Vaccination et soins intensifs

Les répercussions de la vaccination sur les soins intensifs sont encore plus importantes. Pour les personnes vaccinées âgées de 18 à 64 ans, il y a 14 fois moins de risques. C'est 4,5 fois moins de risques pour les 65-84 ans, et 2 fois moins pour les 85 ans.

Sur le même sujet