Cop 26: la Belgique et la Wallonie contribuent au Fonds pour les pays les moins avancés

Douze gouvernements, dont le gouvernement fédéral belge et le gouvernement wallon, ont annoncé mardi à la COP26 un total de 413 millions de dollars (plus de 350 millions d'euros) de nouveaux financements en faveur du Fonds pour les pays les moins avancés, a annoncé l'Onu-Climat (UNFCCC).

Cop 26: la Belgique et la Wallonie contribuent au Fonds pour les pays les moins avancés
©AP
Belga

Ce fonds onusien est le seul à être uniquement dédié au financement de l'adaptation aux changements climatiques dans les 46 pays les moins développés qui sont aussi ceux parmi les moins émetteurs de gaz à effet de serre et donc les moins responsables du réchauffement climatique. Et pourtant, ces pays figurent parmi ceux qui courent les risques les plus grands liés au dérèglement du climat.

On retrouve parmi les 46 Etats les moins avancés des pays comme l'Afghanistan, le Bangladesh, la RDC, l'Ethiopie, Haïti, le Soudan, le Yémen ou la Zambie.

Le gouvernement fédéral a annoncé via la ministre de la Coopération au Développement Meryame Kitir un versement de 15 millions d'euros alors que la Wallonie, elle, va contribuer à hauteur de 2,7 millions d'euros.

D'autres engagements en faveur du Fonds pour les pays les moins avancés sont venus mardi du Canada, du Danemark, de la France, de l'Allemagne, de la Suisse, des Pays-Bas et des Etats-Unis.

"Les promesses faites aujourd'hui vont faire immédiatement une différence dans des endroits où les risques climatiques sont les plus aigus", a salué un responsable du fonds.

Depuis sa création en 2001, le fonds pour les pays les moins avancés a soutenu les pays les moins développés à hauteur d'1,7 milliard de dollars par le truchement de projets ayant bénéficié à plus de 50 millions de personnes.

Sur le même sujet