Coronavirus: l'hôpital universitaire d'Anvers "pas loin de la phase 1A+"

L'hôpital universitaire d'Anvers (UZA) a déjà réservé près d'un lit de soins intensifs sur trois aux patients atteints du Covid.

Coronavirus: l'hôpital universitaire d'Anvers "pas loin de la phase 1A+"
©Shutterstock
La Rédaction avec Belga

C'est ce qu'a déclaré mercredi le directeur médical Guy Hans. Si le nombre de patients corona continue à augmenter la semaine prochaine, il n'exclut pas que certains soins médicaux devront être reportés. L'UZA a vu le nombre de cas de Covid augmenter continuellement la semaine dernière. "Nous procédions déjà à une montée en puissance progressive et nous ne sommes plus très loin des 33 % d'occupation de soins intensifs requis en phase 1A+", explique Guy Hans.

Toutefois, l'hôpital doit encore réfléchir à la manière de parvenir à libérer des lits de soins intensifs. "Pour ce faire, nous devons déplacer le personnel hospitalier, ce qui peut signifier que des lits ou des services doivent être fermés. Nous essayons de répartir les patients dans tout l'hôpital."

Pour l'instant, l'UZA a une capacité suffisante. "Nous programmons les soins le jeudi et le vendredi matin et cela fonctionne. Mais si les chiffres continuent à augmenter au cours de la semaine prochaine, il est possible que nous devions reporter d'autres soins."

L'UZA accueille depuis un certain temps déjà des patients gravement malades du COVID provenant d'autres hôpitaux, tant à l'intérieur qu'à l'extérieur de la province d'Anvers. "Il s'agit d'orientations de personnes qui ont besoin, par exemple, d'une machine cœur-poumon, d'une ventilation spécialisée, ou de personnes souffrant de pathologies sous-jacentes très graves."