Frank Vandenbroucke veut instaurer le port du masque dans tous les lieux fermés dès 9 ans

Face à la recrudescence des cas de coronavirus dans notre pays, le ministre de la Santé plaide pour une utilisation massive du masque et un renforcement des mesures actuelles.

Frank Vandenbroucke veut instaurer le port du masque dans tous les lieux fermés dès 9 ans
©BELGA

"Je pense que nous sommes peut-être au moment le plus difficile de cette crise depuis la formation de ce gouvernement", a déclaré le ministre fédéral de la Santé, Frank Vandenbroucke (Vooruit) sur VTM Nieuws ce vendredi soir. Le ministre a à nouveau insisté : la situation sanitaire belge est critique, tout comme aux Pays-Bas qui viennent d'annoncer de nouvelles fortes restrictions.

Pour autant, le socialiste ne pense pas que nous devrions prendre des mesures aussi strictes que nos voisins, mais renforcer celles déjà existantes. "Nous avons déjà demandé beaucoup d'efforts à la population. Elle a été vaccinée à grande échelle, mais nous ne pouvons pas contrôler le virus. Il va donc falloir faire quelque chose. Les mesures prises aux Pays-Bas sont temporairement très fortes, mais ce qui m'intéresse le plus, c'est comment nous pouvons tous vivre longtemps avec le coronavirus."

Ainsi Frank Vandenbroucke plaide pour une application stricte du port du masque, et ce dès 9 ans. "Je pense que nous devrions utiliser le masque buccal partout à l'intérieur, où il n'est pas possible de garder les distances. Je vais proposer que cela soit effectif pour tout le monde, à partir de 9 ans", puisque les enfants transmettent aussi le virus.

Pour le ministre de la Santé, le Covid Safe Ticket seul ne suffit plus et il souhaite que le masque soit conservé même dans les lieux où le CST est contrôlé. Le ministre insiste sur le fait que le CST doit être davantage contrôlé et le télétravail utilisé au maximum.

Une réunion du fédéral est prévue ce lundi, lors de laquelle des décisions seront prises en vue du Comité de concertation de vendredi prochain. "Mais je doute qu'il faille revenir à des règles très strictes pour les contacts privés", a rassuré Frank Vandenbroucke.

Sur le même sujet