Le soutien au Covid Safe Ticket tend à baisser chez les personnes vaccinées

Le soutien au "Covid safe ticket" (CST) tend à baisser chez les personnes vaccinées, ressort-il vendredi du 34e rapport du Baromètre de la motivation.

Le soutien au Covid Safe Ticket tend à baisser chez les personnes vaccinées
©BELGA
Belga

Elles "sont de plus en plus préoccupées par le fait que le CST peut entraîner des tensions, mais elles sont également plus conscientes qu'il ne s'agit pas d'un instrument de sécurité infaillible", peut-on lire dans les conclusions. Le soutien à la vaccination obligatoire pour les plus de 18 ans gagne par contre du terrain chez les personnes vaccinées (de 53% des répondants vaccinés en septembre à 60%). Cette dernière édition du baromètre se base sur les réponses de 12.788 personnes, dont environ un quart non vaccinées, interrogées en octobre et novembre.

Il en ressort que de manière générale, les personnes vaccinées respectent toujours plus les mesures de base (distanciation, port du masque, ...) que les personnes non vaccinées. Ces dernières sont cependant plus susceptibles d'y prêter attention actuellement qu'en été. En outre, elles sont également plutôt favorables au télétravail, à la ventilation et aux mesures de quarantaine.

Vaccinés et non vaccinés n'ont pas la même perception des risques, selon l'analyse de leurs réponses. La perception du risque d'une infection grave - pour eux-mêmes ou pour la population - est plus élevée chez les premiers.

Concernant les événements, qu'ils soient ou non soumis au CST, les non vaccinés y respectent moins les mesures de base que les personnes vaccinées. Mais ces dernières reconnaissent se relâcher plus quand il y a un covid safe ticket.

Les chercheurs recommandent dès lors aux autorités politiques d'abolir le terme CST, le terme "safe" donnant l'impression d'autoriser des contacts plus étroits. Ils appellent également à établir et présenter un plan "clair et cohérent" pour l'hiver et d'y définir des seuils si de nouvelles mesures devaient être envisagées.

Le baromètre de la motivation est une initiative de plusieurs professeurs et doctorants universitaires (ULB, UGent, KU Leuven, UCLouvain) qui vise à étudier les comportements, les motivations et le bien-être psychologique de la population belge durant la crise du Covid-19.

Sur le même sujet