À quoi doit-on la quatrième vague de coronavirus en Belgique? Steven Van Gucht avance plusieurs causes

Selon Steven Van Gucht, plusieurs facteurs sont en cause.

À quoi doit-on la quatrième vague de coronavirus en Belgique? Steven Van Gucht avance plusieurs causes
©Montage (Belga et Marie Russillo)

Cette semaine, les 10.000 cas journaliers de Covid-19 ont été dépassés, avec en moyenne 10.081 infections pour la semaine du 3 au 9 novembre. Une hausse importante, de près de 39%, qui peut inquiéter. Comment expliquer l'apparition de cette quatrième vague, malgré le taux de vaccination belge ?

Dans une interview donnée à nos confrères du Nieuwsblad, Steven Van Gucht pointe tout d'abord la multitude d'endroits dans lesquels le coronavirus peut se propager, avec plus ou moins de facilité. En effet, la large présence du virus au sein de la société augmente les risques d'être contaminé. "Le risque d'être infecté par un passant est beaucoup plus faible que par une personne avec laquelle nous avons des contacts étroits", souligne le virologue.

Et si l'école primaire était souvent citée comme un lieu à risque, ce n'est plus le cas. "Il n'y a plus de conducteurs aujourd'hui, l'incidence est sensiblement la même partout", explique le virologue, qui insiste malgré tout sur le fait que les enfants restent un vecteur important. "Ils l'attrapent en classe et contaminent leurs parents. Les collègues se contaminent mutuellement au travail. Les amis se transmettent le virus lors de soirées privées", souligne-t-il.

Pour Steven Van Gucht, un reconfinement est pour le moment exclu. Le virologue insiste plutôt sur les mesures déjà en place, comme la distanciation sociale et le port du masque, ainsi que le télétravail. Il invite également les Belges à limiter leurs contacts.

Sur le même sujet