Des membres du conseil des Musulmans de Belgique dénoncent les dysfonctionnements de l'EMB

La fédération des mosquées de Bruxelles, celle des mosquées de Flandre et l'union des mosquées de Charleroi, toutes trois membres du conseil général des Musulmans de Belgique, dénoncent, dimanche, des irrégularités et dysfonctionnements tant au sein de l'Exécutif des Musulmans de Belgique (EMB) que de l'asbl qui le finance.

Des membres du conseil des Musulmans de Belgique dénoncent les dysfonctionnements de l'EMB
©JC Guillaume
Belga

"Depuis 2014, l'EMB est englué dans des dysfonctionnements notamment liés à l'organisation du Conseil d'Administration de l'ASBL Collège de l'Exécutif des Musulmans de Belgique en charge des finances de l'EMB", écrivent-elles dans un communiqué.

"En outre, trois membres de l'EMB , élus démocratiquement, ont été écartés injustement et subissent des accusations infondées parce qu'ils défendent à juste titre la nécessité d'une gestion saine et transparente", poursuivent les fédérations.

Celles-ci plaident dès lors pour la mise en place d'un organe provisoire chargé du renouvellement de l'EMB qui "devra être le reflet de la diversité de la communauté musulmane de Belgique et qui devra se pencher sur l'organisation future de l'EMB tant pour les aspects temporels que cultuels".

"Nous espérons que toutes les parties prenantes, des trois Régions, seront impliquées dans cette nouvelle équipe et que les citoyens belges de confession musulmane auront à leur disposition une institution démocratique, transparente, inclusive et réellement représentative", concluent les fédérations.