Plus de 90.000 certificats de vaccination suspendus en raison de tests positifs au cours des 11 derniers jours

Plus de 90.000 certificats de vaccination suspendus en raison de tests positifs au cours des 11 derniers jours
©JASSOGNE PASCAL
Belga avec La Rédaction

Plus de 90 000 certificats de vaccination ont été suspendus au cours des 11 derniers jours, en partie à cause de tests positifs, a annoncé ce lundi Digitaal Vlaanderen, l'agence chargée de la transformation numérique des services publics au nord du pays.

Une suspension peut intervenir dans différents cas : lorsqu'une personne a été testée positive au COVID-19 dans les 11 derniers jours, à la demande du citoyen (en cas de perte/vol du certificat, par exemple) ou pour d'autres raisons parce qu'un certificat contient une erreur ou si une fraude a été détectée. Les numéros des certificats COVID suspendus sont conservés dans une liste de suspension. La liste affiche exclusivement les numéros de certificat. Ces numéros ne disent rien : il sont très longs et ne contiennent aucune information sur le titulaire du certificat. La raison de la suspension n'est ni visible, ni traçable, assure Digitaal Vlaanderen. On ignore donc si les 90 000 certificats suspendus concernent un nombre anormalement élevé d'erreurs.

A la demande des virologues, il est prévu que le certificat COVID soit temporairement suspendu pour les personnes qui ont été vaccinées et qui sont néanmoins testées positives. Cette suspension empêche une personne infectée, qui tente de participer à des événements ou de se rendre au cinéma, au café, au restaurant ou au fitness, d'utiliser son CST. De fait, ce dernier quand il sera scanné lors d'un contrôle ne passera pas au vert. Cela empêche ainsi la personne testée positive d'infecter d'autres participants lors d'événements. Lorsque la personne sera rétablie - soit 11 jours après le test positif - le certificat sera alors réactivé et utilisable comme avant.

La sécurité des données améliorée

L'application CovidScan, qui permet de scanner les QR codes des pass sanitaires a été mise à jour, afin de restaurer la confiance des citoyens, qui s'inquiétaient du manque de respect de la vie privée et de l'utilisation de leurs données. Lorsque les autorités ou les tenanciers de bars et restaurants, entre autres, scannent les CST, l'application vérifie que le certificat Covid des usagers ne se trouvent pas dans la liste des numéros de certificats suspendus.

En octobre, un chercheur en informatique avait révélé que cette liste était accessible sur internet. Des améliorations en ce sens ont été prises afin que la liste reste confidentielle. Par conséquent, les personnes non autorisées ne pourront plus savoir si un certificat a été suspendu. Ces modifications ont déjà été ajoutées dans la version iOS et seront ajoutées pour Android prochainement, selon l'agence flamande Digitaal Vlaanderen qui développe l'application.

Mise à jour 15/11/2021 18h

Dans un premier temps, nous n'avions pas précisé dans quels cas une suspension peut intervenir. Cette information étant nécessaire à la bonne compréhension de l'information, nous avons en cours de journée précisé que le nombre de 90.000 peut inclure des erreurs ou fraudes.