Le salaire seul n’explique pas la colère des policiers: "La grogne n’est pas près de s’éteindre"

La surcharge de travail dans un secteur qui peine à engager est également pointée du doigt.

Le salaire seul n’explique pas la colère des policiers: "La grogne n’est pas près de s’éteindre"
©BELGA
Les policiers sont en colère, et ils le font de plus en plus savoir. Après l’action de protestation, lundi, devant la cathédrale Saints-Michel-et-Gudule de Bruxelles pour huer les représentants politiques présents lors du Te Deum, une grève du zèle avait lieu ce mardi dans les aéroports de Zaventem, Liège et Charleroi, provoquant...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité

Sur le même sujet