Coronavirus: ce qui va changer au niveau des chasses

Les chasseurs sont invités à observer les règles fédérales découlant des décisions prises par le Comité de concertation (Codeco) mercredi, mais aussi à "prendre toutes les mesures qu'ils jugent utiles pour ralentir la progression du virus", fait par l'ASBL du Royal Saint-Hubert Club de Belgique mercredi soir dans un communiqué.

Coronavirus: ce qui va changer au niveau des chasses
©Shutterstock
Belga

L'asbl signale qu'en vertu des décisions qui s'appliquent aux organisations de chasse dès samedi prochain, le Covid Safe Ticket et le port du masque seront exigés lors de rassemblements en extérieur de plus de 100 personnes dans un même lieu et aux rassemblements de plus de 50 personnes en intérieur.

En cas de restauration, peu importe le nombre de participants, le masque sera requis lorsqu'on n'est pas assis en train de se restaurer.

"Pour le reste, notre activité de chasse peut se dérouler sans autre contrainte", note le Royal Saint-Hubert Club de Belgique. "Toutefois, et pour empêcher que la reprise actuelle de l'épidémie ne débouche sur une restriction de nos activités, le RSHCB invite chaque chasseur à prendre toutes les mesures qu'il juge utiles pour ralentir la progression du virus", poursuit le communiqué.

Le club suggère en ce sens, d'éviter les accolades et embrassades, de porter un masque dans les véhicules en cas de covoiturage, de privilégier l'extérieur pour les repas et rassemblements.

Mais surtout de renoncer à participer à une chasse collective en cas de symptômes ou de test positif au Covid-19, et d'avertir l'organisateur et ses compagnons de chasse en cas de maladie déclarée juste après une journée de chasse.

Sur le même sujet