"Ce n'est pas une dictature sanitaire": Emmanuel André réagit à l'obligation vaccinale des soignants

Pour le microbiologiste Emmanuel André, notre système de santé "soigne et accompagne tout le monde".

La Rédaction

Vendredi, un accord sur l'obligation vaccinale du personnel soignant a été trouvé après d'âpres discussions au sein de la Vivaldi. Les soignants qui refusent la vaccination seront ainsi licenciés à partir du 1er avril sans préavis, mais avec chômage. Toutefois, le travailleur pourra s'opposer à cette décision de licenciement et, alors, son contrat sera suspendu sans salaire ni indemnité.

Cette décision a depuis fait couler beaucoup d'encre, notamment dans les rangs des syndicats du personnel soignant, qui menacent de partir en grève.

Ce lundi matin, le microbiologiste Emmanuel André a réagi sur Twitter. Il réfute totalement le terme de "dictature sanitaire" que certains brandissent pour dénoncer la vaccination obligatoire.

"Notre système de santé dédie des efforts considérables pour protéger et soigner des personnes qui n’ont pas encore profité des bénéfices indéniables de la vaccination. Un tel système n’est pas une dictature sanitaire. C’est un système qui soigne et accompagne tout le monde", a martelé l'ancien porte-parole interfédéral de la lutte contre le coronavirus.