Crachats, morsures, violences verbales et physiques... Le personnel infirmier, de héros applaudi à défouloir punching-ball

Une enquête l’atteste : la crise Covid traîne, les agressions passent du verbal au physique.

Crachats, morsures, violences verbales et physiques... Le personnel infirmier, de héros applaudi à défouloir punching-ball
©BELGA
Sébastien Ponciau
Selon une enquête du site internet professionnel Nursing Vlaanderen, à laquelle ont participé 1 390 personnes, la grande majorité des infirmières (82 %) est régulièrement agressée. Plus de la moitié des participants ont même subi des violences physiques au cours de la dernière année. Dans de tels incidents, les infirmières sont principalement battues, piétinées,...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité