"C'est comme si nous étions déjà passés à la trappe" : les sinistrés veulent être entendus par la commission d’enquête Inondations

À Verviers, certains propos de la bourgmestre tenus en commission passent mal. Des témoins s’expriment. Quatre mois après la catastrophe, des sinistrés se sentent oubliés.

"C'est comme si nous étions déjà passés à la trappe" : les sinistrés veulent être entendus par la commission d’enquête Inondations
©BELGA
Le vendredi 19 novembre, la bourgmestre de Verviers, Muriel Targnion, très bien préparée, précisait devant la commission d'enquête Inondations du Parlement wallon que sa ville, qui a été inondée la nuit du 14 au 15 juillet 2021, n'était pas concernée le 14 juillet par des risques d'inondations. Et qu'il n'y avait pas de raisons d'évacuer. "Faux", répondent plusieurs Verviétois fortement touchés par la crue de la Vesdre dans le quartier de...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité

Sur le même sujet