Au Petit-Château, Fedasil ne respecte pas la loi et renvoie les candidats à l’asile à la rue : "Chaque jour, je reviens et je repars sans rien"

La Région bruxelloise a laissé tomber les “plans hiver”, elle veut sortir les gens durablement de la rue. La politique fédérale d’asile lui met des bâtons dans les roues. De nombreux demandeurs d’asile se retrouvent sans abri.

Au Petit-Château, Fedasil ne respecte pas la loi et renvoie les candidats à l’asile à la rue : "Chaque jour, je reviens et je repars sans rien"
©Ennio Cameriere
La pluie drue a remplacé, pour un temps, le froid piquant des derniers jours. Baqir* tente de s'abriter contre la façade de l'habitation qui fait face au centre d'accueil du Petit-Château. Il sort ses mains de la couverture détrempée qui l'entoure et présente un petit papier. C'est une convocation à l'Office des étrangers, prévue...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité