« Il faut sauver Noël, l’été, l’Horeca... mais on oublie le plus important »

D’après Jean-Luc Van Laethem, Chef de la Clinique d’Oncologie digestive à Erasme, « les gens n’imaginent pas les dégâts collatéraux » causés par les reports de soins.

« Il faut sauver Noël, l’été, l’Horeca... mais on oublie le plus important »
©DEMOULIN BERNARD
Les décideurs politiques l’ont dit et répété ces derniers jours : les hôpitaux sont sous pression maximale à cause notamment du grand...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité

Sur le même sujet