Le port du masque dès 6 ans crispe les parents: "Nos enfants sont encore une fois pénalisés"

Le port du masque dès 6 ans crispe les parents: "Nos enfants sont encore une fois pénalisés"
©BELGA
Benayad Maryam

C’est l’une des décisions du Comité de concertation (Codeco) qui a sans doute le plus fait réagir : depuis ce samedi 4 décembre, le port du masque est désormais obligatoire dès l’âge de 6 ans.

Ce qui signifie que, dès ce lundi 6 décembre, les enfants retourneront en classe masqués. Avec quelques exceptions, notamment lorsqu'ils seront assis, "étant entendu que les consignes d'aération seront respectées", précise la circulaire émanant de la ministre de l'Éducation en Fédération Wallonie-Bruxelles, Caroline Désir (PS).

Le texte précise que, pour les enfants fréquentant l’école primaire (à savoir les enfants de 6 à 12 ans), des pauses dans le port du masque pourront être prévues quand ils sont assis, si les locaux respectent les consignes d’aération. Ainsi, la circulaire recommande notamment d’ouvrir les fenêtres avant les cours, aux intercours, pendant les pauses et après les leçons, ou encore de maintenir les fenêtres entrouvertes pendant les cours.

Le Codeco a d'ailleurs demandé de généraliser l'usage de détecteurs de CO2, et, toujours selon la circulaire, une enveloppe a été dégagée par la FWB pour l'achat du matériel nécessaire. Leur installation sera prioritaire "dans les locaux qui accueillent des activités d'enseignement qui ne permettent pas toujours le port du masque".

"Nos enfants sont pénalisés"

Mais cette mesure ne fait pas l'unanimité au sein de la population, tant du côté des instituteurs que des parents, qui, dès ce lundi, devront habiller leurs enfant d'une protection buccale. Et la grogne ne s'est pas fait attendre. En témoigne le nombre de signatures que recueille une pétition contre le port du masque dès 6 ans. Lancée samedi après-midi, elle récoltait plus de 10 000 signatures moins de 24 heures plus tard.

À l'initiative de ce texte, une maman qui s'inquiète des nouvelles mesures ciblant les plus jeunes. "Nos enfants sont encore une fois pénalisés ! Bouleversés par la pandémie, ils doivent encore subir une mesure nuisant à leur épanouissement ! Jusqu'à l'âge de 7 ans, un enfant est incapable de porter un masque de façon adéquate. Si jeune, il touchera constamment son visage ou son masque. […] Nos enfants sont vulnérables, protégeons-les en interdisant la muselière sur leur bouche", dénonce notamment la mère qui a lancé la pétition en ligne.

Caroline Désir réagit

Face à la colère grandissante, Caroline Désir a tenté d'apaiser les discussions. Invitée sur le plateau de l'émission C'est pas tous les jours dimanche sur RTL -TVI , la ministre a apellé les parents à ne pas "reporter leur colère contre les directions ou les enseignants".

"Ne mettons pas les enfants au centre de combats d'adultes", a insisté dimanche en télévision la ministre socialiste. "Respectez les règles, et ne reportez pas votre colère contre les directions ou les enseignants […]. Ils n'ont pas choisi cette mesure, ils s'y plient, comme moi ." (D'après Belga)