Seuls deux patients ont été indemnisés pour incapacité permanente après un covid long: "Ils ont des dommages irréversibles"

Le gouvernement fédéral n'a encore reconnu que deux patients comme étant en incapacité de manière permanente en raison du Covid-19.

Belga
Seuls deux patients ont été indemnisés pour incapacité permanente après un covid long: "Ils ont des dommages irréversibles"
©Shutterstock

"Dans les deux cas, il s'agit de dommages irréversibles", note Fedris, l'agence fédérale pour les risques professionnels. En ce qui concerne les incapacités temporaires, il y a déjà eu davantage de reconnaissances, mais les temps d'attente sont longs, rapportent mardi De Standaard, Het Nieuwsblad et Het Belang van Limburg.

Qui a subi un préjudice après une contamination au Covid-19 sur son lieu de travail peut en principe prétendre à une indemnisation du gouvernement. L'indemnité est plus importante que celle de la mutualité. Elle peut atteindre jusqu'à 90% du salaire de base. Mais cette reconnaissance ne semble pas évidente.

Fedris pointe la complexité et l'incertitude relative au Covid long. "Nous remboursons la contribution du patient et la perte de salaire pendant la période de maladie", précise le service de communication. "Mais comment définir une période de maladie dans le cas d'un Covid long ? Il n'y a pas encore de consensus scientifique et médical à ce sujet."

La liste d'attente pour le traitement des demandes s'est allongée entre-temps. "Le délai prédéterminé de 120 jours pour une décision est actuellement dépassé. Nous vous demandons de faire preuve de patience et de limiter autant que possible les appels téléphoniques", indique Fedris, également cité dans L'Echo.

Il est estimé que 10 à 25 personnes sur 100 qui ont contracté le Covid-19, ne sont toujours pas totalement rétablies trois mois après. En Belgique, 115.000 personnes seraient concernées.

Le projet de loi du ministre de la Santé, Franck Vandenbroucke (Vooruit) visant à élargir la reconnaissance du Covid-19 comme une maladie professionnelle pour tous ceux qui auraient été ou seraient contaminés sur le lieu de travail a été approuvé par le Conseil des ministres vendredi, selon De Standaard.

Le nouveau régime couvre les employés du secteur privé et des institutions communales ou provinciales. Et s'applique avec effet rétroactif au 18 mai 2020, observe L'Echo.

Sur le même sujet