La Wallonie veut conserver la mémoire des inondations du mois de juillet

Cinq mois après les inondations meurtrières qui ont frappé la Wallonie, la Région lance, dès jeudi, un appel à témoignages pour conserver la mémoire de ces événements "qui constituent une page importante de notre histoire".

Belga
La Wallonie veut conserver la mémoire des inondations du mois de juillet
©Michel Tonneau

Beaucoup de données ont déjà été collectées et exploitées, notamment pour cartographier les périmètres des zones touchées, travailler à la sécurisation urgente des berges ou encore évaluer l'importance des dégâts.

"Cependant, il est nécessaire de poursuivre les analyses en disposant de données complémentaires pour contribuer à la prévention des inondations, mais aussi pour archiver toute une série de documents afin de répondre au devoir de mémoire de ces inondations exceptionnelles", précise la Région mercredi.

Dans ce cadre, le Commissariat spécial à la Reconstruction et l'administration régionale ont développé, en collaboration avec l'Université de Liège, une enquête visant à recueillir des témoignages et des documents relatifs aux inondations de cet été.

Concrètement, les données collectées permettront d'analyser précisément le déroulé des inondations; d'affiner la cartographie du périmètre des zones inondées; de modéliser les hauteurs inondées; d'identifier les mesures les plus efficaces pour atténuer les conséquences de nouvelles inondations ou encore d'orienter la reconstruction en termes de planification urbaine et territoriale.

La base de données ainsi constituées servira par ailleurs d'archive historique mise à disposition de l'ensemble des scientifiques qui souhaiteront reconstituer les événements de juillet 2021.

Le formulaire d'enquête - qui invite toutes les personnes ayant vécu, de près ou de loin, les inondations à poster.

Une fois les premières données traitées, les résultats seront diffusés sur www.wallonie.be/inondations.

Sur le même sujet