Vaccination des enfants: deux organes consultatifs sollicités

Le Conseil supérieur de la santé ainsi que le Comité de bioéthique ont été chargés d'étudier la question de la vaccination des enfants de 5 à 11 ans.

Vaccination des enfants: deux organes consultatifs sollicités
©AP
Belga

Un avis du Conseil supérieur de la santé sera remis ce jeudi à la task force vaccination sur le délicat sujet de la vaccination des enfants de 5 à 11 ans contre le Covid-19, peut-on lire mercredi dans les colonnes du Soir. Le Comité de bioéthique a également été chargé de se pencher sur la question. Sur la base de ces deux rapports, les différents ministres de la Santé rendront une décision finale, attendue la semaine prochaine.

Une chose semble certaine, selon le quotidien : contrairement à celle des adolescents, la vaccination des enfants devrait être optionnelle et non contraignante. En d'autres termes, les deux organes consultatifs plaident pour qu'en aucun cas un enfant ne soit écarté d'une activité scolaire ou extrascolaire parce qu'il n'est pas vacciné.

Cette semaine, 336.000 doses du vaccin pédiatrique de Pfizer ont été livrées à la Belgique et 636.000 doses supplémentaires sont attendues pour le mois de janvier, précise encore Le Soir. De quoi vacciner une bonne partie des quelque 950.000 petits Belges âgés de 5 à 11 ans. Ce vaccin se base sur la technologie de l'ARN messager, mais son dosage a été adapté (il est trois fois moindre) et son conditionnement sera aussi distinct des autres pour éviter tout risque de confusion. Il a obtenu le feu vert de l'Agence européenne des médicaments fin novembre.

Après Israël et les États-Unis, plusieurs pays européens ont lancé cette campagne de vaccination des enfants depuis le début du mois, comme la Grèce, la Suisse, l'Espagne ou le Portugal. La France devrait également la proposer tout prochainement.

Sur le même sujet