Yves Van Laethem répond à Emmanuel André sur le Codeco : "C'est la révolution assurée"

Faut-il avancer le Comité de concertation ? La question fait débat du côté des experts.

Yves Van Laethem répond à Emmanuel André sur le Codeco : "C'est la révolution assurée"
©BELGA

Le microbiologiste Emmanuel André s'est inquiété ce mardi de la date du prochain Comité de concertation, fixée au 22 décembre prochain. Pour lui, ce délai est trop long.

"Scénario hypothétique : si le temps de doublement est de 2-3 jours et que l'on attend que les hôpitaux débordent pour réunir le Codeco afin de planifier pour la semaine suivante des mesures progressives, il est certain que les hôpitaux déborderont beaucoup beaucoup", a-t-il déclaré sur Twitter tout en alertant sur la dangerosité d'Omicron.

Un avis que ne partage pas l'infectiologue Yves Van Laethem. Interrogé par nos confrères de Sudinfo, le porte-parole interfédéral estime que les mesures sont déjà maximales. Celui-ci ne s'inquiète pas encore outre-mesure concernant le variant Omicron, dont on ne connait pas encore la virulence exacte.

"J'espère que tous ces experts qui sonnent le tocsin auront tort", commente-t-il en réponse aux déclarations du microbiologiste. "De toute façon, que voulez encore renforcer comme mesures ? Faire plus que maintenant, ce sera inacceptable pour la population.(...) Un lockdown ? C'est la révolution assurée !".

En revanche, les spécialistes s'accordent tous les deux sur l'importance d'accélérer l'injection de la dose booster.