Le variant Omicron devrait être majoritaire en Belgique d’ici la Noël

Le variant Omicron poursuit sa croissance en Belgique et devrait devenir majoritaire d’ici Noël, soit un peu plus d’un mois après la détection du premier cas sur le territoire.

Le variant Omicron devrait être majoritaire en Belgique d’ici la Noël
©BELGA

L’évolution de la courbe de ce variant originaire d’Afrique du Sud prend une tournure exponentielle. Ainsi, selon les chiffres fournis par le Gisaid, une plateforme d’échange de données sur la grippe aviaire, il a fallu trois jours pour que la proportion de cas liés au variant Omicron double. Vendredi, 10 % des tests PCR positifs en Belgique étaient infectés par le variant Omicron. Ce lundi, cette proportion se hissait à 21 %, ce qui porterait au-delà de 1 000 le nombre de cas chez nous. Ce développement rapide d’Omicron épouse une tendance observée dans d’autres pays européens, comme l’Angleterre et le Danemark. Un scénario identique a eu lieu plus tôt en Afrique du Sud, où le variant a fini par s’imposer presque exclusivement.

Ce variant très virulent débarque en Belgique au moment où les courbes partaient enfin dans la bonne direction, après plusieurs semaines de hausse. Faut-il dès lors craindre une reprise générale des contaminations ? C'est ce que laissait entendre le microbiologiste de la KULeuven Emmanuel André. "À partir du moment où ce variant sera dominant, l'augmentation qui a cours depuis plusieurs semaines deviendra visible sur les chiffres généraux", indique-t-il. De nombreuses questions demeurent toujours autour de ce variant, notamment sur la gravité des cas et donc son impact sur le système des soins de santé. Les prochains jours devraient livrer les premières réponses.

Le variant Omicron devrait être majoritaire en Belgique d’ici la Noël
©IPM Graphics

Sur le même sujet