Une pétition transmise au gouvernement pour garantir un logement aux demandeurs d'asile

Amnesty International et l'association flamande Vluchtelingenwerk ont transmis une pétition mercredi au secrétaire d'État à l'Asile et la Migration Sammy Mahdi afin de réclamer des logements pour que les demandeurs d'asile ne dorment plus dans la rue en plein hiver.

Photo d'illustration
Photo d'illustration ©Johanna de Tessieres

Selon les organisations, le gouvernement fédéral doit travailler à un système d'accueil plus flexible en mettant l'accent sur les initiatives à petite échelle. La pétition, lancée par Vluchtelingenwerk et rejointe par Amnesty qui a lancé un appel similaire, a récolté plus de 18.000 signatures. Elle demande notamment de fournir de toute urgence aux demandeurs d'asile des logements afin qu'ils ne soient plus contraints de dormir dans la rue.

"Il y avait encore 80 personnes dans le froid et sans abri ce mercredi matin, c'est intolérable et contraire aux obligations de la Belgique vis-à-vis du droit international", souligne Philippe Hensmans, directeur de la section belge francophone d'Amnesty. "On nous répond qu'il n'y a pas de place disponible, que l'armée n'a pas de locaux, que les bourgmestres refusent d'ouvrir des centres, qu'il n'y a pas d'accord au sein du gouvernement pour héberger ces personnes dans des hôtels alors qu'elles ne sont pas nombreuses. Tout le monde se renvoie la balle."

Les organisations déplorent la fermeture de centres et de places ces dernières années, avec comme résultat l'absence de solutions ponctuelles et structurelles.

Elles demandent au gouvernement de prendre ses responsabilités alors que des demandeurs d'asile dorment dans la rue depuis plus d'un mois. "Ce n'est pas aux organisations de la société civile ou aux citoyens de faire face à cette crise", ajoutent-elles.