Le monde de la culture protestera dimanche au Mont des Arts contre la décision du Codeco

Le monde de la culture annonce la tenue d'une manifestation dimanche contre la décision du dernier comité de concertation de fermer les salles de spectacle pour contrer l'arrivée du variant Omicron.

Le monde de la culture protestera dimanche au Mont des Arts contre la décision du Codeco
©Michel Tonneau
Belga

L'action est prévue ce dimanche à 14h00 au Mont des Arts (dans un premier temps, c'était la place de la Monnaie qui avait été envisagée), dans le centre de la capitale, annoncent vendredi le comédien flamand Stany Crets et divers acteurs de la culture et de l'événementiel rassemblés dans un communiqué commun sous le hashtag "#greenlightforculture".

"Lors de cette réunion pacifique de personnes qui ont la culture et les événements à cœur, nous demanderons au comité de concertation de revenir sur sa décision. En même temps, nous demanderons avec insistance d'élaborer un cadre sur le long terme qui soit praticable et rentable pour la culture, avec des mesures de soutien en appui".

La décision mercredi du comité de concertation de fermer les lieux culturels dès dimanche 26 décembre pour contrer l'arrivée du variant Omicron a suscité un tollé du monde culturel et l'étonnement des experts scientifiques, qui n'avaient pas préconisé cette mesure.

En réaction, plusieurs salles de cinéma et de théâtre du pays ont déjà annoncé qu'elles ne respecteraient pas, ou contourneraient, la décision des autorités, notamment en transformant leur salle de spectacle en bar ou en restaurant qui, eux, peuvent rester ouverts.

Réuni vendredi en assemblée extraordinaire, le Conseil supérieur de la Culture -organe officiel de concertation et d'avis en matière de culture en FWB- a adopté un "avis d'indignation" suite aux décisions prises lors du dernier Codeco qui a mis, selon lui, de manière "brutale" et "inique" le secteur culturel "à l'arrêt".

"Quand un pouvoir public porte atteinte de manière aussi manifeste aux droits culturels des populations, c'est au principe même de la démocratie et de l'Etat de droit qu'il porte atteinte!", s'insurge l'instance dans un communiqué vendredi.

Celle-ci réclame en conséquence du gouvernement de la FWB d'apporter des aides financières aux opérateurs culturels concernés, ainsi qu'une nouvelle réunion du Codeco pour décider de la réouverture "immédiate" des lieux des arts de la scène et du cinéma, "étant entendu qu'il a été suffisamment prouvé, et depuis de nombreux mois, que la sécurité des publics y est garantie".

Via communiqué, l'Union de la Presse Cinématographique Belge a indiqué vendredi soutenir les cinémas "qui ont décidé de résister en maintenant leurs portes ouvertes", reprenant une phrase maintes fois entendue depuis le dernier Codeco: "La confiance est rompue". L'Union de la Presse Cinématographique Belge parle de "mesures incompréhensibles que plus rien ne justifie".