Les psychologues, débordés, tirent la sonnette d’alarme: "Il y a une perte de confiance à l’égard du monde politique et scientifique"

Les psychologues ne parviennent plus à absorber la demande sans cesse croissante de consultations, surtout pour des troubles anxiodépressifs liés à la crise.

Middle,Aged,Female,Psychologist,Making,Note,While,Patient,Talking
©Shutterstock
Depuis le début de la crise sanitaire, le nombre de consultations psychologiques des Belges a explosé, au point que les psychologues ne peuvent plus répondre à la demande sans cesse croissante. Résultat : certains patients doivent être refusés et réorientés vers des services...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité