Steven Van Gucht répond à Marc Van Ranst au sujet des autotests: "Il s'agit seulement d'une étude, qui ne prouve encore rien. Cela crée de la confusion"

Steven Van Gucht ne partage pas l'avis de Marc Van Ranst. Selon lui, les autotests vendus en Belgique ne sont pas adaptés à un prélèvement dans la gorge.

Steven Van Gucht répond à Marc Van Ranst au sujet des autotests: "Il s'agit seulement d'une étude, qui ne prouve encore rien. Cela crée de la confusion"
©BELGA
J.Co.

Ce mardi, le virologue Marc Van Ranst estimait qu'il était préférable de faire son autotest dans la gorge plutôt que dans le nez , afin de mieux détecter la présence du variant Omicron. Confronté à ces déclarations par Het Nieuwsblad, Steven Van Gucht ne partage pas du tout l'avis de son confrère membre du Gems.

Selon lui, l'étude sur laquelle se base Van Ranst est encore trop incomplète. "Il s'agit seulement d'une étude, qui ne prouve encore rien. Cela crée également de la confusion. Cela n'a pas de sens que les gens se ruent à la pharmacie pour un test dans la gorge", indique-t-il.

Pour Van Gucht, un prélèvement dans la gorge ne se pratique que dans certains cas. Pour les personnes qui présentent des problèmes de cloison nasale par exemple. Et uniquement via un test antigénique réalisé par un professionnel. Chez nous, les autotests ne sont tout simplement pas adaptés. "L'écouvillon n'est pas assez long pour cela. Il est très important de s'en tenir aux instructions de la notice", insiste-t-il.

Sur le même sujet