Les propos racistes d'un enseignant indignent dans une haute-école d'Hasselt

Le recteur a tenu à se distancier de ces propos.

Les propos racistes d'un enseignant indignent dans une haute-école d'Hasselt
©google maps
J.F.

Cela faisait plusieurs semaines déjà que les propos racistes d'un enseignant faisaient le tour des conversations étudiantes de la Haute-Ecole PXL à Hasselt. Mais, récemment, l'enregistrement a été rendu public et est revenu aux oreilles de l'établissement, qui a décidé de réagir.

L'histoire s'est en fait déroulée le 22 octobre dernier, dans le cadre d'un cours organisé à distance. Dans la vidéo, on peut entendre le professeur demander aux étudiants si tout le monde arrive bien à suivre. "Je ne vois plus vos têtes", explique-t-il. "Oh, je vois un noir apparaître, il ne peut pas être étudiant", ajoute-t-il soudain, avant de faire référence au "Zwarte Piet", autrement dit le Père Fouettard, un personnage qui crée ces dernières années la polémique pour son grimage noir.

Etant donné que plusieurs étudiants étaient en train d'enregistrer le cours en ligne, les propos ont facilement pu être isolés et partagés.

Si, au début, le partage de la vidéo se faisait principalement sur des groupes privés, cela a fini par s'étendre. Le président du conseil étudiant Waïd Kadi a fini par tomber sur la vidéo et en a directement informé le recteur. "J'ai été vraiment choqué. En 2022, c'est une déclaration inacceptable", a-t-il déclaré à la VRT. Selon De Morgen, le professeur n'a pas directement visé un étudiant, mais souhaitait plutôt plaisanter au sujet d'une ombre qui apparaissait à l'écran. Interrogé par l'établissement, le professeur aurait déclaré qu'il n'avait pas dit cela avec de mauvaises intentions. "Mais cela pose question", tranche le président du conseil étudiant qui rappelle que, cette année, le thème choisi par le conseil étudiant était justement la diversité.

Le recteur, lui, a contacté l'enseignant. Selon l'établissement, ce dernier a présenté ses excuses. "Nous prendrons des mesures appropriées", a toutefois assuré le recteur.