Les destinations de ski ont à nouveau la cote chez les Belges cet hiver

Les destinations de ski ont à nouveau remporté un vif succès lors de ces vacances d'hiver.

Les destinations de ski ont à nouveau la cote chez les Belges cet hiver
©Shutterstock
Belga

Les dossiers médicaux et techniques ont augmenté tant par rapport à l'hiver 2019-2020 que comparé à l'année dernière, selon le dernier bilan d'Europ Assistance Belgium publié vendredi. Du vendredi 24 décembre 2021 au jeudi 6 janvier 2022 inclus, 120 dossiers médicaux ont été ouverts dans les Alpes, soit 10 fois plus de dossiers médicaux ski comparé aux vacances de Noël de l'année passée. L'augmentation est de 50% comparé aux vacances de Noël de 2019-2020.

Ces deux dernières semaines, les conditions d'enneigement sur les pistes de ski dans les Alpes n'ont pas été favorables dans tous les endroits, étant donné une météo très douce, ce qui a pu générer certains inconvénients ou accidents sur les pistes de basse altitude, souligne la société d'assistance.

Vingt pour cent des dossiers de ski médicaux ont donné lieu à une hospitalisation. La plupart des blessures concernent les genoux (39%), les jambes (18%), les mains et poignets (ensemble 15%) et les épaules (10%). 65% des dossiers médicaux ont été ouverts en France, 18% en Autriche, 9% en Suisse et 8% en Italie.

En termes de mobilité, le nombre d'interventions techniques à l'étranger couvrant les déplacements vers et en provenance des stations de ski s'élève à 230 dossiers, soit le triple de l'année dernière et +25% par rapport aux vacances de Noël 2019-2020.

Vers les destinations "non ski", Europ Assistance a ouvert trois fois plus de dossiers médicaux comparé à l'an dernier, et la moitié de plus que pendant les vacances de Noël 2019-2020, soit en tout 553 dossiers. Ils ont été ouverts en France (17%), en Espagne et ses îles, dont les Canaries (13%) et au Portugal (4%). Parmi les destinations lointaines, 7% des dossiers médicaux ont été ouverts aux USA et 5% en Thaïlande. Les dossiers ouverts pour cause d'infections représentent cette année 38% des appels, dont 20% ont été ouverts pour des cas positifs de Covid-19.

Sur le même sujet