Pourquoi Omicron flambe à Bruxelles mais pas dans les autres grandes villes

Bruxelles paie son statut de ville cosmopolite, mais aussi (et encore) son faible taux de vaccination.

Pourquoi Omicron flambe à Bruxelles mais pas dans les autres grandes villes
©Abacapresse
À la date du 7 janvier, un quart des contaminations au coronavirus enregistrées en Belgique l’était sur le territoire bruxellois. Ce constat, sans appel, vient marquer une rupture avec la vague précédente, provoquée par le variant Delta. Lors de la reprise épidémique qui avait lancé la quatrième vague, c’était dans les provinces de Flandre (Flandre occidentale principalement) que l’on notait les plus hauts taux d’incidence....

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité

Sur le même sujet