"C’est presque de la non-assistance à personne en danger" : Emmanuel André ne comprend plus les mesures sanitaires

Le microbiologiste s'est exprimé sur les mesures sanitaires actuelles. Selon lui, imposer des restrictions importantes aux personnes vaccinées n’est plus proportionnel.

"C’est presque de la non-assistance à personne en danger" : Emmanuel André ne comprend plus les mesures sanitaires
©BELGA

"Laisser le virus circuler à ce point en sachant qu'il y a encore tant de personnes non-vaccinées, c'est presque de la non-assistance à personne en danger. Par contre, imposer des restrictions importantes aux personnes vaccinées, ce n'est plus proportionnel", a tweeté Emmanuel André ce dimanche.

Le microbiologiste affirme "ne plus comprendre l'objectif" des mesures actuelles, qu'il qualifie de "demi-mesures". Selon lui, celles-ci n'éviteront pas à la grande majorité des non-vaccinés d'être infectés par le Covid-19. "Le risque individuel pour les personnes non-vaccinées exposées n'est pas plus élevé aujourd'hui qu'hier. Mais la conséquence de ce 'choix', le plus souvent basé sur des informations fausses, devient de plus en plus lourd pour la société", continue-t-il.

"Combien de temps accepterons-nous encore que, pour protéger des personnes qui refusent le vaccin, nous fermions des théâtres, des entreprises et des écoles ?", interroge Emmanuel André. "Je souhaite que l'on arrête les demi-mesures sans fondement scientifique. Que l'on investisse massivement dans la qualité de l'air. Que l'on rende la vaccination obligatoire. Que l'on ne soit plus prisonniers de la mésinformation anti-vax", conclut le microbiologiste.

Sur le même sujet