Le CST pourrait ne plus être valide sans dose booster à partir du 1er mars

La dose booster pourrait bientôt devenir indispensable pour obtenir un CST valide.

La Rédaction
Le CST pourrait ne plus être valide sans dose booster à partir du 1er mars
©BELGA

Le ministre fédéral de la Santé, Frank Vandenbroucke, l'avait déjà annoncé ces dernières semaines et l'a confirmé mardi dernier: la dose booster deviendra bientôt obligatoire pour obtenir un Covid Safe Ticket valide. Actuellement conditionné à deux injections de vaccin - ou à un test négatif ou un certificat de guérison - l'accès aux restaurants, cafés, centres sportifs ou culturels nécessiterait ainsi d'avoir obtenu une dose de rappel du vaccin.


Si aucune date n'avait encore officiellement circulé concernant l'entrée en vigueur de cette obligation, c'est désormais chose faite. Selon Het Laatste Nieuws, la date du 1er mars serait sur la table. Cette échéance aurait été discutée lors de la réunion du kern lundi soir.

"Mais cette date de départ est encore sujette à discussion et n'a pas encore été finalisée", détaille le cabinet de Frank Vandenbroucke (Vooruit) à nos confrères flamands. Le cabinet précise également que pour les personnes ayant reçu leurs deux premières injections il y a moins de cinq mois ou pour les 16-18 ans, le booster ne serait pas encore indispensable.

D'ici la fin janvier, toutes les invitations officielles à la vaccination devraient avoir été envoyées, ce qui laisse un mois à chaque Belge pour procéder à sa troisième injection.

Sur le même sujet