Levée du plafond de 200 dans la Culture et retour partiel du public dans les stades ? "Ces assouplissements sont équitables"

Un retour partiel du public dans les stades de sport, donc de football notamment et la fin de la limite de 200 spectateurs dans la culture est sur la table du Codeco.

Levée du plafond de 200 dans la Culture et retour partiel du public dans les stades ? "Ces assouplissements sont équitables"
©BELGA

Le Comité de concertation doit se réunir ce vendredi pour une réunion spéciale stratégie à long terme. Il se penchera toutefois également sur la situation sanitaire actuelle et les mesures en vigueur.

Deux propositions figurent sur la table. Il est question de permettre un retour partiel du public dans les stades de sport, donc de football notamment. Le plafond d'audience fixé à 200 dans la Culture pourrait également être revu. Ainsi, un concert, une pièce de théâtre ou un spectacle ne serait plus limité à un nombre plafond mais selon des pourcentages de capacité de salle.

La mesure n'est pas encore formellement tranchée. Le sujet sera débattu ce vendredi en Codeco.

Ces mesures semblent recueillir l’aval des experts. “Ces assouplissements sont envisageables. Ils sont modérés mais il ne s’agit pas de détails. Ce sont des assouplissements équitables. Cela va aider ce secteur. Toutes les salles sont différentes. La mesure de plafond (à 200) était un peu stricte (Ndlr : le plafond s’applique de la même façon à Forest National ou dans une salle de village). La jauge dépend de la ventilation, si elle est suffisante, la salle peut être sûre”, analyse Marc Van Ranst, virologue et membre du GEMS (groupe d'experts chargé de conseiller le gouvernement). “Et dans les stades, le comportement des supporters est plus important que le nombre de personnes.”

Outre ces deux mesures, il est trop tôt pour procéder à d’autres assouplissements, ajoute-t-il. “Le pic d’Omicron n’est pas là et on ne peut pas faire grand chose dans l’intervalle. On devrait l’atteindre dans trois ou quatre semaines, mais c’est vraiment difficile à dire. On doit attendre et utiliser ce Codeco pour la stratégie long terme.”

Marc Van Ranst refuse par ailleurs de s’exprimer sur le baromètre, tant que celui-ci n’est pas définitif.