Les réfractaires aux mesures de toute l’Europe manifesteront ce dimanche à Bruxelles

Une nouvelle manifestation contre les mesures sanitaires aura lieu ce dimanche dans les rues de la capitale. Après des discussions avec les organisateurs et la police, les autorités communales ont donné le feu vert au rassemblement prévu à 11 heures à la gare du Nord en direction du parc du Cinquantenaire.

Les réfractaires aux mesures de toute l’Europe manifesteront ce dimanche à Bruxelles
©IMAGO
T.G.

Cette manifestation constitue un nouvel épisode des rassemblements lancés par l'organisation European United for Freedom, déjà à la manœuvre lors des événements des semaines précédentes. Mais cette fois-ci, la manifestation pourrait prendre une tournure internationale. C'est en tout cas l'intention des organisateurs qui s'associent à d'autres groupes, parmi lesquels World Wide Demonstration qui regroupe des associations opposées au maintien des mesures sanitaires à travers le monde.

Des petites annonces pour loger les manifestants

Les organisateurs espèrent rassembler des dizaines de milliers de personnes. Ils mettent tout en place pour gonfler les effectifs, à commencer par la mobilisation de figures internationales, plutôt réfractaires aux mesures sanitaires. Dans le monde politique, on peut citer la présence attendue des députés européens Robert Roos (néerlandais, membre du parti JA21), ou encore Francesca Donato (italienne, membre de la Ligue du Nord). D'autres personnalités sont annoncées par European United sur le fil de discussion de la messagerie Telegram. Citons, par exemple, le médecin français Christian Perronne (considéré comme l'égérie des complotistes en France).

Sur les réseaux sociaux, l'événement baptisé Demonstration for Democracy rassemble 23 000 adhérents. Le fil Telegram compte, quant à lui, plus de 16 000 membres. L'événement de ce dimanche entend constituer le plus grand rassemblement en faveur des libertés d'Europe occidentale. La logistique s'organise d'ailleurs pour accueillir les manifestants. Des systèmes de cars sont annoncés pour rallier le lieu de manifestation. Plusieurs membres proposent également des places chez eux pour héberger les participants venant des différents pays européens.

Du côté de la zone de police de Bruxelles-Ixelles, on se refuse à tout commentaire sur les effectifs mobilisés. La porte-parole de la zone, Ilse Van de keere, se limite à confirmer que les manifestants pourraient être nombreux.

Sur le même sujet