"La semaine prochaine sera déterminante", "de la négociation permanente": l'absentéisme provoqué par Omicron fragilise les hôpitaux

Malgré des hospitalisations sous contrôle, la vague Omicron n'épargne pas le personnel des hôpitaux belges, qui tentent de s'organiser.

"La semaine prochaine sera déterminante", "de la négociation permanente": l'absentéisme provoqué par Omicron fragilise les hôpitaux
©MAXPPP
"Le sentiment que l'on a, c'est qu'au niveau patient, le variant Omicron sature nettement moins les hôpitaux", estime le Dr Benoît Debande, Directeur Général Administratif et Financier du groupe hospitalier Chirec. "Le gros problème, c'est l'absentéisme du personnel". Entre les cas positifs, les quarantaines...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité

Sur le même sujet