Le variant BA.2 risque-t-il à son tour de devenir dominant en Belgique ? "Il est autant, si ce n’est plus transmissible que le premier Omicron", selon Marc Van Ranst

Nous dirigeons-nous vers une seconde vague d'Omicron ?

Le variant BA.2 risque-t-il à son tour de devenir dominant en Belgique ? "Il est autant, si ce n’est plus transmissible que le premier Omicron", selon Marc Van Ranst
©Belga

Depuis l'apparition du variant Omicron, les chiffres des nouvelles contaminations ont largement augmenté. De fait, s'il est moins virulent que le variant Delta, il est néanmoins beaucoup plus contagieux. Récemment, un sous-variant d'Omicron, BA2 est apparu, soulevant de ce fait de nouvelles interrogations. Ce dernier risque-t-il d'être encore plus contagieux que son prédécesseur et de devenir à son tour dominant en Belgique ? C'est notamment déjà le cas dans des pays comme le Danemark.

Interrogé par nos confrères de VTM NEWS, le virologue Marc Van Ranst a tenté de rassurer la population. "Pour l'instant, nous n'avons aucune preuve que ce variant BA2 est plus pathogène que le variant BA1. Ce n'est qu'un autre variant d'Omicron. C'est ainsi que les virus évoluent. Ils ne restent pas les mêmes et évoluent en permanence. Et c'est maintenant un autre Omicron qui apparaît", a-t-il expliqué.

Selon les dires de Marc Van Ranst, il n'y aurait pas de raison de paniquer. "Il y a bien quelques mutations, des changements par rapport au BA1, il est probablement autant, si ce n'est plus transmissible que le BA1, sinon il ne gagnerait pas de terrain. Mais ce nouveau variant présente la même réactivité vis-à-vis du vaccin et le même faible pouvoir pathogène que le premier Omicron (BA1)".

Sur le même sujet