Faut-il administrer une dose booster aussi aux jeunes en Belgique ?

Depuis décembre 2021, tous les Belges de plus de 18 ans peuvent recevoir leur dose de rappel du vaccin contre le coronavirus.

Faut-il administrer une dose booster aussi aux jeunes en Belgique ?
©ABACAPRESS

Faut-il étendre la troisième dose du vaccin aux 12-17 ans ? La question n'est pas encore tranchée. Le Conseil supérieur de la Santé a été saisi de la question, et doit rendre un avis prochainement.

Sur le plateau de la VRT, le virologue Pierre Van Damme, professeur à l'Université d'Anvers est revenu sur le sujet. "C'est exactement le même schéma que chez les adultes. Nous constatons que dans ce groupe d'âge, entre 12 et 17 ans, après la vaccination de base qu'ils ont reçue, l'efficacité diminue", a-t-il expliqué.

Cela permettrait donc de limiter la circulation du virus chez les jeunes, où les infections explosent désormais avec l'arrivée d'Omicron. Pour le virologue, il serait donc judicieux d'ouvrir la campagne de rappel aux adolescents. Il a évoqué pour cela les chiffres de l'épidémie des mois d'octobre et novembre de l'année passée. "Le virus circule beaucoup chez les très jeunes enfants, car ils n'ont pas encore été vaccinés. Il y a également très peu de circulation chez les jeunes de 12 à 17 ans, car à cette époque le taux de vaccination était supérieur à 80 %. Le booster permettrait de contrôler la circulation de l’Omicron."

Vers une quatrième dose ?

Alors qu'Israël a commencé a administrer une quatrième dose de vaccin à sa population, faudra-t-il l'envisager aussi chez nous ? "Il n'en est certainement pas question pour l'instant", a assuré Pierre Van Damme. "Le booster a déjà un effet incroyable sur les hospitalisations et les admissions en soins intensifs."

Sur le même sujet