Les patrons de deux mutuelles tirent la sonnette d’alarme: "Sortons les médecins généralistes du système des quotas Inami"

Les patrons des mutualités socialiste et chrétienne s’unissent pour tirer la sonnette d’alarme. Après deux ans de pandémie, ils réclament un gel des économies imposées à leurs organisations. Les médecins généralistes doivent être sortis du système des quotas des numéros Inami, disent-ils aussi.

Jean-Pascal Labille, secrétaire général de Solidaris (Mutualité socialiste) et Elisabeth Degryse, secrétaire nationale de la Mutualité chrétienne.
Jean-Pascal Labille, secrétaire général de Solidaris (Mutualité socialiste) et Elisabeth Degryse, secrétaire nationale de la Mutualité chrétienne. ©Solidaris / JC Guillaume
Au bout de deux ans de pandémie, "la sécurité sociale et le système des soins de santé ont passé leur stress test", estime Elisabeth Degryse, secrétaire nationale de la Mutualité chrétienne. "La sécurité sociale a joué son rôle, cela nous a permis de traverser la crise." Son collègue Jean-Pascal Labille,...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité